Chaque mois, nous publions une série d'articles d'intérêt pour les propriétaires - Des conseils pour économiser, des conseils de sécurité, check-lists des ménages, des conseils de rénovation, de vrais secrets d'initiés de l'immobilier. Que vous soyez actuellement sur le marché pour la vente de votre maison, ou non, nous espérons que cette information sera d'intérêt pour vous. S'il vous plaît n'hésitez pas à passer ces articles à votre famille et vos amis.

ISSUE #1222
ARTICLE PRINCIPAL

Choisir un nouveau chauffe-eau
Beaucoup de propriétaires attendent que leur chauffe-eau tombe en panne pour chercher un nouvel appareil. Comme ils sont pressés de retrouver leur approvisionnement en eau chaude, ils ne prennent pas le temps de trouver un appareil qui soit à la fois efficace au niveau de la consommation d’énergie et qui convienne à leurs besoins. C’est regrettable car le cout d'achat et d'exploitation d'un chauffe-eau peut varier considérablement selon le type, la marque, le modèle sélectionné et la qualité de l’installation.




Aussi ce mois ci...
11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison
Lorsque vous décidez d'acheter une maison, il y a un certain nombre de points qui doivent être pris en considération. Comme l'achat d'une maison sera un des plus importants achats que vous ferez dans votre vie, apprendre les 11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison peut rendre le processus plus facile.


 
 

Protégez votre domicile contre les risques d’incendie et le monoxyde de carbone
Des milliers de personnes meurent chaque année dans un incendie. La plupart des décès d'incendies résidentiels se produisent en raison de l'inhalation de gaz toxiques, plutôt que par contact avec les flammes. Il est tragique de penser que beaucoup de ces décès pourraient être évités en prenant quelques précautions.

Liens rapide
Choisir un nouveau chauffe-eau
11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison
Protégez votre domicile contre les risques d’incendie et le monoxyde de carbone
 

 

Top>>

Choisir un nouveau chauffe-eau

Beaucoup de propriétaires attendent que leur chauffe-eau tombe en panne pour chercher un nouvel appareil. Comme ils sont pressés de retrouver leur approvisionnement en eau chaude, ils ne prennent pas le temps de trouver un appareil qui soit à la fois efficace au niveau de la consommation d’énergie et qui convienne à leurs besoins. C’est regrettable car le cout d'achat et d'exploitation d'un chauffe-eau peut varier considérablement selon le type, la marque, le modèle sélectionné et la qualité de l’installation.

Pour éviter cette situation, vous pourriez faire des recherches dès à présent; avant que vous ne soyez confronté à la nécessité de faire un achat dans l’urgence. Familiarisez-vous dès aujourd'hui avec les options qui vous permettront de faire un choix éclairé lorsque vous devrez acheter un nouveau chauffe-eau.

Types de chauffe-eaux disponibles sur le marché

Au cours des dernières années, un vaste choix de chauffe-eaux est offert aux consommateurs. Les types de chauffe-eaux suivants sont maintenant disponibles sur le marché : stockage d’eau chaude classique, production d’eau chaude à la demande, par pompe à chaleur, par serpentin sans réservoir, chauffage indirect ou utilisant l'énergie solaire. Il est également possible d'acheter des chauffe-eau qui peuvent être connectés au système de chauffage de votre maison.

Chauffe-eaux à stockage

Une variété d'options de carburant sont disponibles pour les chauffe- eau à stockage : électricité, gaz naturel, mazout et propane. Ils varient en capacité de 20 à 80 gallons (75,7 à 302,8 litres). Le dispositif de chauffage fonctionne en libérant de l'eau chaude à la partie supérieure du réservoir lorsque un robinet d'eau chaude est ouvert. Pour remplacer l'eau chaude, l’eau froide pénètre par le bas du réservoir de manière à ce que le réservoir soit toujours plein. Comme la température de l'eau est maintenue en permanence dans le réservoir ces chauffe-eaux occasionnent des pertes d’énergie même lorsqu’aucun robinet n’est ouvert. On appelle ceci le mode veille qui occasionne des pertes d’énergie. Il existe maintenant des modèles de chauffe-eaux à stockage à efficacité énergétique améliorée qui peuvent réduire de façon importante les pertes d’énergie en mode de veille. Ces modèles sont donc plus économiques en terme de cout de fonctionnement.

Chauffe-eaux à la demande

Il est possible d’éliminer totalement les pertes de chaleur du réservoir et de réduire la consommation d'énergie de 20% à 30 % avec un chauffe-eau la demande. Ceux-ci n’ont pas de réservoirs de stockage et prennent moins de place. L'eau circule dans un tuyau en forme de serpentin chauffé par un bruleur à gaz ou un élément électrique. L’eau est ainsi chauffée à la demande. Avec ce type de chauffe-eaux vous ne manquerez jamais d'eau chaude. Toutefois le débit de ces appareils est limité. Les chauffe-eaux à la demande produisent un débit d’eau chaude variant de 2 à 4 gallons (7,6 à 15,2 litres) par minute. Ce débit peut suffire si vous n’utilisez pas l'eau chaude à plus d'un point à la fois (par exemple, la douche et la lessive en même temps). Pour répondre à la demande d'eau chaude lorsque plusieurs robinets sont utilisés en même temps, deux ou plusieurs chauffe-eaux peuvent être installés en parallèle. Bien que les chauffe-eaux à la demande avec bruleur au gaz ont tendance à avoir des débits plus élevés que ceux équipés d’un élément chauffant électrique, la veilleuse d’allumage du gaz peut gaspiller de l'énergie (même si aucune eau n’est chauffée). Cependant, la quantité d'énergie consommée par une veilleuse est assez faible.

Chauffe-eau couplé à une pompe à chaleur

Les chauffe-eaux couplés à une pompe à chaleur utilisent l'électricité pour actionner un compresseur. Ils fonctionnent comme des réfrigérateurs inversés. Ils peuvent être achetés avec la pompe séparée ou intégrés à un réservoir. La pompe peut aussi être connectée à un réservoir existant. Ces systèmes ont un cout initial élevé. Ils exigent également une installation dans un environnement qui offre une fourchette de température comprise entre 40 à 90°F (4,4 à 32.2°C) sur toute l’année. Ils doivent aussi être installés dans des espaces de 1 000 pieds cubes (28,3 mètres cubes) d’air autour de l’installation. Pour être efficaces ils doivent être dans un espace offrant un excès de chaleur comme les chaufferies. Ils ne fonctionnent pas bien dans un espace froid.

Chauffe-eau à serpentin sans réservoir chauffe-eau à chaleur indirecte

Le système de chauffage d'une maison peut également être utilisé pour chauffer l’eau. Deux types de chauffe-eau utilisent ce principe : le système à serpentin sans réservoir et le système à chaleur indirecte. Aucun réservoir de stockage n’est requis pour le système à serpentin car l’eau est chauffée instantanément dans la chaudière du chauffage de la maison. L'eau se réchauffe en circulant dans un échangeur de chaleur dans le corps de la chaudière lorsqu’un robinet d'eau chaude est ouvert. Pendant les mois d’hiver ce système fonctionne bien parce que la chaudière reste chaude. Cependant ce système est moins efficace pendant les mois chauds et dans les climats chauds lorsque la chaudière est peu utilisée. Un réservoir de stockage séparé est alors nécessaire avec un chauffe-eau indirect. Comme dans le cas précédent, l’eau est chauffée dans un échangeur de chaleur de la chaudière. Elle se dirige ensuite vers un réservoir de stockage isolé. Comme la chaudière n'a pas besoin d’être utilisée fréquemment, ce système est plus efficace que le système sans réservoir. En fait, quand ces chauffe-eaux sont utilisé avec une chaudière à haut rendement, la combinaison peut fournir l'une des méthodes les moins chères de chauffage de l’eau.

Chauffe-eau solaire

Grâce à des panneaux solaires, l'énergie du soleil peut être utilisée pour chauffer l'eau de votre maison. Selon le climat et la consommation d'eau, un chauffe- eau solaire bien conçu, bien installé et bien entretenu peut répondre à la moitié voire à la quasi-totalité de la demande en eau chaude d'une maison. Un panneau collecteur et un réservoir de stockage constituent les éléments principaux de la plupart des chauffe-eaux solaires. Au-delà de ces éléments communs, les systèmes de chauffage solaire peuvent varier de manière significative dans leur conception. Les différentes conceptions de systèmes peuvent être qualifiés de passifs ou actifs et directs (aussi appelé boucle ouverte) ou indirecte (aussi appelé boucle fermée). Les systèmes passifs fonctionnent sans pompes. Leurs système de contrôle peuvent être plus fiables, plus durables, faciles à entretenir et moins couteux à exploiter que les systèmes actifs. Les systèmes actifs sont équipés de pompes et de systèmes de contrôles pour déplacer des fluides de transfert de chaleur des panneaux capteurs au réservoir de stockage. Les deux systèmes de chauffe-eaux solaires actifs et passifs nécessitent souvent un chauffe-eau additionnel conventionnel comme secours. Une autre option est d’utiliser le système solaire pour préchauffer l’eau dans le système conventionnel. Un système de chauffage solaire direct par collectionneurs d’eau n’est pas approprié dans les climats avec des températures négatives. Un système indirect ne devrait pas poser de problèmes de gel car le fluide dans les capteurs est généralement une sorte d’antigel. Si vous envisagez l'achat d’un système de chauffe-eau solaire, vous pouvez comparer les produits de différents fabricants. Un choix basé sur seulement la réputation n’est pas un gage de succès. Il faut considérer la conception, le dimensionnement, l'installation, et la maintenance. C’est l’ensemble qui assure la bonne performance du système. Bien que les prix d'achat et d'installation de chauffe-eau solaires soit généralement plus élevés que ceux des types conventionnels, les couts d'exploitation sont nettement inférieurs.

Critères de sélection

Comme pour tout achat, le choix doit être basé sur un équilibre entre les avantages et les inconvénients des différents chauffe-eaux à la lumière de vos besoins particuliers. Il y a de nombreux facteurs à considérer lors du choix d’un nouveau chauffe-eau. Quelques unes des autres considérations sont la capacité, l'efficacité et le cout.

Évaluation de la capacité

Bien que certains consommateurs basent leur achat sur la taille du réservoir de stockage, la capacité liée à la demande aux heures de pointe est en fait le chiffre le plus important. La demande aux heures de pointe est une mesure de la quantité d’eau chaude requise pendant une heure de pointe. Par conséquent, avant tout, estimer la demande de votre famille aux heures de pointe et cherchez une unité répondant à la demande à ces heures de pointe. Les chauffes- eaux à gaz répondent à une demande de pointe plus élevée que les chauffe-eau électriques de la même capacité de stockage. Par conséquent, il est possible que vous puissiez répondre à vos besoins avec une unité au gaz qui a un une capacité de réservoir de stockage inférieure à une unité électrique répondant à la même demande de pointe. Les chauffe- eaux à gaz les plus efficaces utilisent des configurations non conventionnelles concernant les apports d’air de combustion et les échappements de gaz de combustion. Ces configurations spéciales peuvent toutefois accroitre les couts d’installation.

Classement de l’efficacité

Une fois que vous aurez décidé du type de chauffe-eau qui convient le mieux à vos besoins, déterminez lequel est la plus économe en carburant dans cette catégorie. Le meilleur indicateur de l'efficacité d'un dispositif de chauffage est son facteur énergétique (FE) qui est basé sur l'efficacité de récupération (c’est à dire la mesure de l’efficacité de transfert de la chaleur de la source d’énergie à l’eau qu’on veut chauffer), les pertes en veille (c’est à dire le pourcentage de la chaleur perdue par heure par l’eau stockée par rapport à la chaleur de l’eau) et enfin les pertes liée aux cycles de fonctionnement. Plus le FE est élevé, plus le chauffe-eau est efficace. Les chauffe-eaux électriques ont un FE compris entre 0,7 et 0,95, ceux à chauffage au gaz ont un FE compris entre 0,5 et 0,6, avec certains modèles à haut rendement autour de 0,8, le chauffage au mazout offre un FE compris entre 0,7 à 0,85. Le FE des chauffe-eaux à pompe à chaleur est comprise entre 1,5 à 2,0. La documentation des fabricants donne généralement le classement FE des appareils. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez l'obtenir en contactant une association de fabricants de ce type d’appareils. Parmi les autres caractéristiques d'efficacité énergétique on doit considérer l’achat de réservoirs isolés d'au moins 1,5 pouces (3,8 centimètres) de mousse isolante et le classement d'efficacité énergétique.

Comparaison des coûts

Un autre facteur important dans l'esprit de nombreux consommateurs est celui du cout. Le cout doit inclure l’achat, l'entretien et les dépenses de fonctionnement. Au moment de choisir entre les différents modèles, il est sage d'analyser le cout du cycle de vie; soit le total des couts et des avantages associés à un achat au cours de sa durée de vie estimée. Les unités avec des garanties prolongées ont généralement un prix plus élevé. Souvent le chauffe-eau le moins cher à l'achat est le plus couteux à exploiter.

 

 

 

Top>>

11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison


Lorsque vous décidez d'acheter une maison, il y a un certain nombre de points qui doivent être pris en considération. Comme l'achat d'une maison sera un des plus importants achats que vous ferez dans votre vie, apprendre les «11 points que vous devez connaître lors de la recherche d'une maison" peut rendre le processus plus facile.

Dans ce rapport, nous présentons 11 questions et réponses pour vous aider à faire un choix éclairé lors de l'achat d'une maison.

1. Que rechercher au moment de faire le choix sur une communauté?

Choisissez une communauté qui vous permettra de mieux vivre votre vie quotidienne. Beaucoup de gens choisissent une communauté en se basant sur les écoles. Recherchez-vous l'accès aux commerces et aux transports en commun? L'accès aux services locaux comme les bibliothèques et les musées est-il plus importants pour vous? Ou préférez-vous la paix et la tranquillité d'une communauté rurale? Lorsque vous identifiez des endroits que vous aimez, parlez aux gens qui y vivent. Ils connaissent la région et seront vos futurs voisins. Plus que tout, vous voulez un quartier où vous vous sentirez à l'aise.

2. Comment puis-je me renseigner sur les écoles locales?

Vous pouvez obtenir des informations sur les systèmes scolaires en communiquant avec la ville ou le conseil scolaire régional ou directment avec les écoles locales. Votre agent immobilier peut également être bien informés sur les écoles dans ce secteur.

3. Comment puis-je me renseigner sur les services communautaires?

Contactez la chambre de commerce locale pour obtemir de la documentation promotionnelle ou parlez à votre agent immobilier sur les kits de bienvenue, cartes et autres informations. Vous pouvez également consulter la bibliothèque locale. Elle peut être une excellente source d'information sur les événements et les services locaux. Les bibliothécaires seront probablement en mesure de répondre à plusieurs de vos questions.

4. Comment puis-je savoir combien se vendent les maisons dans certaines communautés et quartiers?

Votre agent immobilier peut vous donner un chiffre approximatif en vous montrant des prospectus de mise en vente comparables. Si vous travaillez avec un agent REALTOR® ils peut avoir accès à des ventes comparables accessibles sur une base de données.

5. Comment puis-je trouver des informations sur les taxes foncières ?

Le montant total des taxes foncieres de l'année précédente est habituellement inclus dans le prospectus de mise en vente. Si ce n'est pas, demandez au vendeur un reçu fiscal ou communiquez avec le bureau de l'évaluateur local. Les taux d'imposition peuvent changer d'année en année, de sorte que ces chiffres peut-être approximatifs.

6. Quels autres éléments de fiscalité devrais-je prendre en considération?

Conservez à l’esprit que l’intérêt sur votre hypothéque et les taxes foncières seront déductibles (résidents des USA). Un professionnel de l'immobilier qualifié peut vous donner plus de détails sur les autres avantages et risques fiscaux.

7. Est-ce qu’une vieille maison est un meilleur choix qu’une maison neuve?

Il n'y a pas de réponse définitive à cette question. Vous devriez considérer chaque maison en fonction de ses caractéristiques individuelles. En général, les vieilles maisons peuvent se trouver dans des quartiers plus établis, offrent plus d’ambiance et des taux de taxe foncière inférieurs. Les gens qui achètent des maisons plus anciennes doivent cependant ne pas avoir peur d’avoir à faire plus d’entretien et de réparations. Les maisons plus récentes ont tendance à suivre des tendances architecturales plus modernes et incorporent généralement une technologie plus moderne. Elles sont généralement plus facile à entretenir et peuvent être plus économique en terme de consommation d’énergie. Les gens qui achètent des maisons neuves ne veulent souvent pas avoir à se soucier dans les premiers temps d'entretien et de réparations.

8. Que dois-je rechercher lors de la visite d’une maison?

En plus de comparer cette maison à vos souhaits et exigences minimales, considérer les points suivants:

  • Y at-il assez de place pour le présent et l'avenir?
  • Y at-il suffisamment de chambres et de salles de bains?
  • Est-ce la structure de la maison est saine?
  • Les systèmes mecaniques et appareils électoménagrs fonctionnet-ils bien?
  • La cour est-elle assez grande?
  • Aimez-vous la disposition des pièces?
  • Est-ce que vos meubles vont rentrer dans l'espace? Y at-il assez d'espace de stockage? (Amenez un ruban à mesurer pour mieux répondre à ces questions)
  • Est-ce que quoi que ce soit doit être réparés ou remplacés? Est-ce que le vendeur va s’occuper des ces réparations ou remplacements?
  • Imaginez la maison par beau et mauvais temps et dans chaque saison. Serez-vous heureux avec cette maison toute l’année?

Prenez votre temps et considérez soigneusement chaque maison que vous aurez visité. Demandez à votre agent immobilier pour souligner les avantages et les inconvénients de chaque maison, basé sur un avis de professionnel.

9. Quelles questions dois-je demander lors d’une visite?

Beaucoup de vos questions devraient se référer aux problèmes potentiels et les problèmes d’entretiens. Est-ce que quelque chose doit être remplacé? Quels éléments nécessitent-ils un entretien continu (par exemple, la peinture, le toit, le système HVAC, les appareils électroménagers, le tapis)? Renseignez-vous aussi sur la maison et le quartier, en portant une attention particulière aux les questions relatives à la qualité de vie. Assurez-vous que les réponses de l'agent immobilier ou du vendeur sont claires et complètes. Posez des questions jusqu'à ce que vous compreniez toutes les informations qu'ils vous donnent. Préparez une liste de questions à l'avance. Elle vous aidera à organiser vos pensées et les informations que vous recevrez.

10. Comment puis-je enregistrer toutes les maisons que je vois?

Si possible prenez des photos de chaque maison, de l’extérieur, des pièces importantes, de la cour et des éléments que vous aimez ou que vous semblent poser des problèmes potentiels. N’hésitez pas a faire une autre visite. Vous devriez aussi vérifier si la maison peut être vue en ligne. Des photos de la maison pourraient être disponibles sur le site internet.

11. Combien de maisons devrais-je considérer avant d’en choisir une ?

Il n'y a pas de nombre minimum de maisons que vous devriez visiter oir avant de vous décider. Visitez autant de maison qu’il faut jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous convient. En moyenne, les acheteurs voient 15 maisons avant d’en choisir une. Assurez vous seulement de communiquer souvent avec votre agent immobilier à propos de ce que vous recherchez. Il vous aidera à éviter de perdre votre temps.

 


 

 

Top>>

Protégez votre domicile contre les risques d’incendie et le monoxyde de carbone

La sécurité et vous

Tout le monde veut vivre avec sa famille dans un environnement sécuritaire et sans avoir à se soucier des risques. Cependant, sans s’en douter la plupart des gens ne sont pas à l’abri d'un désastre imminent. La sécurité n’est pas une question présente à l’esprit lorsque vous vivez dans votre routine quotidienne. Vous pensez être en sécurité. Pourtant des dangers qui peuvent tuer et détruire vos biens se cachent dans votre domicile.

Les faits à propos des incendies

Des milliers de personnes meurent chaque année dans un incendie. La plupart des décès d'incendies résidentiels se produisent en raison de l'inhalation de gaz toxiques, plutôt que par contact avec les flammes. Il est tragique de penser que beaucoup de ces décès pourraient être évités en prenant quelques précautions.

Conseils généraux de prévention des incendies

  • Ne branchez pas trop d'appareils sur une prise électrique.
  • Assurez-vous que les matériaux ou produits combustibles ne soient pas trop près d'appareils de chauffage, poêles et cheminées.
  • Ne jamais fumer au lit et ne laissez jamais une cigarette allumée dans un cendrier.
  • Ne vous servez pas de rallonges ou fils électriques endommagés ou effilochés.
  • Entreposez les allumettes et les briquets hors de portée des enfants.
  • Indiquez à vos enfants les dangers de jouer avec le feu.
  • Ne jamais utiliser des rallonges avec des équipements de chauffage ou de climatisation.
  • Achetez des détecteurs de fumée et des extincteurs pour chaque étage de votre maison.

Établissez un plan d'évacuation en cas d'urgence! Exercez-vous fréquemment!

  • DÉlaborer un plan d'évacuation d'urgence et un plan d’issues alternatives. La route la plus simple d’évacuation peut être bloquée par le feu. La fenêtre sera généralement le deuxième moyen de sortir d'une chambre à coucher. Assurez-vous que des moustiquaires et/ou des contre-fenêtres peuvent être facilement retirés. Si vous habitez dans une maison de deux étages, vous devriez avoir une échelle de secours pour chaque chambre occupée. Les échelles de secours sont disponibles sur le marché et peuvent facilement être entreposées sous un lit ou dans un placard.
  • Entendez-vous sur un lieu de rencontre à l'extérieur de votre maison pour vous assurer que tout le monde a pu s’échapper. Chaque membre de la famille devrait participer à des exercices d'évacuation au moins deux fois par an.
  • En cas d'incendie, ne pas s’arrêter pour s’habiller ou ramasser des objets de valeur. Les secondes comptent. Ne pas chercher le ou les animaux domestiques.
  • Indiquez à votre famille que dans un feu, ils doivent rester au niveau du plancher pour éviter la fumée et la chaleur intense. Les couloirs peuvent être remplis de la fumée dense. Tout le monde devrait s’exercer à sortir en rampant et avec les yeux bandés.
  • membres de la famille de la gare à sentir une porte fermée avant de quitter. Si la porte est chaude, ouvrez-la lentement, et fermer rapidement si la chaleur ou de la fumée se précipite dans.
  • Établir une règle qu'une fois dehors, personne ne doit chercher à entrer dans la maison sous aucun prétexte. Dès que deux personnes ont atteint le lieu de rencontre, il faut qu’une des deux appelle le 911 à partir de la maison d'un voisin.

Les détecteurs de fumée

Grâce aux campagnes de sensibilisation et aux médias, la plupart des gens se rendent compte maintenant de l'importance des détecteurs de fumée, et la plupart des foyers en Amérique du Nord en sont équipés.

Recommandations:
  • Achetez un détecteur de fumée pour chaque étage de votre maison. Lisez les manuels d’utilisation et positionnez les détecteurs tels indiqués dans le manuel.
  • Les détecteurs de fumée doivent être placés près des chambres sur le plafond ou sur un mur entre 15 et 30 centimètres en dessous du plafond.
  • Les codes locaux peuvent exiger des alarmes supplémentaires. Vérifiez auprès de votre service d'incendie ou en consultant le code du bâtiment de votre région.
  • Placez des avertisseurs de fumée loin des bouches d'aération.
  • Testez vos détecteurs régulièrement pour vous assurer qu'ils fonctionnent correctement.
  • Si vous avez des détecteurs alimentés par piles, changer les piles tous les six mois quand vous changez d’heure hiver/été et été/hiver.
  • Pour une protection maximale, installez des détecteurs à ionisation et des détecteurs photoélectriques. Les deux systèmes permettent de détecter les incendies rapides et les incendies lents.

Les extincteurs

Pour se protéger contre les petits incendies ou pour empêcher qu’un petit incendie se propage, chaque maison doit être équipé d'un extincteur. Comme presque tous les feux sont petits au début, ils pourraient être contenus avec un extincteur à portée de main ; si l’extincteur est utilisé correctement. Vous devez toutefois sélectionner le bon type d'extincteur. Il existe en effet plusieurs types de feux. Installez des extincteurs à chaque étage de la maison et dans la cuisine, la cave et le garage.

Choix d'un extincteur

Les extincteurs sont classés en fonction du type d'incendie à combattre. Les quatre types de feux sont A, B, C, D:

  • Les feux de type A impliquent des combustibles ordinaires tels que le bois, le papier, le tissu, le caoutchouc, les déchets et les matières plastiques. Ils sont fréquents dans les établissements commerciaux et les maisons.
  • Les feux de type B impliquent liquides inflammables, des solvants, de l'huile, de l'essence, les peintures, vernis et autres produits à base d'huile. Les feux de classe B se propagent souvent rapidement. Sauf si l’incendie à été correctement maitrisé, les flammes peuvent réapparaitre après qu’elles aient été éteintes.
  • Les feux de type C impliquent des équipements sous tension tels que le câblage, les contrôles, les moteurs, les machines ou les appareils électroménagers. Ils peuvent être causés par une étincelle, une surtension, ou un court-circuit et se produisent généralement dans des endroits qui peuvent être difficiles à voir ou à atteindre.
  • Les feux de type D impliquent des métaux combustibles.

Un extincteur de maison ou de bureau doit être du type ABC.

Le monoxyde de carbone

Une des plus grandes menaces qui pèsent sur votre sécurité est la qualité de l'air dans votre maison. Le monoxyde de carbone (CO) est une menace subtile mais dangereuse parce que ce gaz est incolore, inodore et insipide.

Chaque année, des centaines de personnes meurent d'une intoxication au monoxyde de carbone. Des milliers d'autres personnes souffrent des effets du gaz sans le savoir. Comme les symptômes CO sont semblables à ceux de la grippe et d'autres maladies courantes, l'intoxication au CO peut ne pas être diagnostiquée lors d'un examen médical de routine.

Le CO est produit lorsque du carburant ne brûle pas complètement cause d’un manque d'oxygène. Une légère exposition au CO donne à la plupart des gens un léger mal de tête, des nausées, des vomissements, un état de fatigue (symptômes «grippaux») suivi par un mal de tête lancinant, de la somnolence, des confusions, et une augmentation de la fréquence cardiaque. Si toute la famille devient malade au bout de quelques heures dans la maison, puis se sent mieux en quittant la maison, on doit alors suspecter une intoxication au monoxyde de carbone.

Les sources possibles de CO comprennent:

  • Une fournaise ou une chaudière
  • Un chauffe-eau à gaz ou au fioul
  • Une cheminée fonctionnant au gaz ou au bois
  • Une cuisinière à gaz
  • Un conduit de cheminée ou une évacuation d’air bouché, rouillé, déconnecté ou défectueux
  • Un refoulement des gaz des gaz de combustion dans la maison
  • Une automobile dont le moteur fonctionne dans un garage attenant

Certains indices peuvent indiquer un problème de monoxyde de carbone. Effectuez une inspection pour déceler une des caractéristiques suivantes:

  • De la rouille ou des trainées la cheminée ou l'évent
  • Un panneau desserrés ou manquants sur la chaudière
  • Des dépôts de suie dans la ventilation ou dans les appareils ménagers
  • Des conduits de ventilation n’assurant plus l’étanchéité ou déboités
  • Des débris ou de la suie qui tombent du conduit de la cheminée
  • De l'humidité sur le côté intérieur de fenêtres

Le CO peut être produit et se répandre dans votre maison sans qu’aucun des indices précédents ne se manifestent. Des appareils de chauffage qui semblent fonctionner correctement peuvent quand même constituer des sources de CO. Brûler du charbon de bois ou du bois produit du CO et celui-ci peut se répandre dans la maison. Les moteurs à essence, quand on les démarre, produisent de grandes quantités de CO. Ainsi, les autos dans les garages attenants sont souvent sources de CO.

Comment vous protéger

Pour éviter d’être exposé au CO dans la maison, il est important de:

  • Vous assurez que les appareils de chauffage sont installés et utilisés conformément aux instructions du fabricant.
  • Vous assurez que les cheminées et les évents évacuent correctement tous les gaz de combustion hors de la maison.
  • Faire inspecter annuellement le système de chauffage, la cheminée et les évents par un entrepreneur chauffagiste qualifié.
  • Ne jamais utiliser les barbecues au charbon de bois à l'intérieur.
  • Ne jamais chauffer votre maison avec une cuisinière à gaz.
  • Toujours utiliser une hotte de cuisine ventilée à l'extérieur lors de la cuisson sur une cuisinière à gaz.
  • Ne jamais chauffer ou faire fonctionner des moteurs à combustion dans les garages ou à l’intérieur.

Les codes et commissions de sécurité recommandent que chaque résidence dotée d’appareils utilisant du combustible soit équipée d'au moins un avertisseur de CO. Pour une protection supplémentaire, placez un détecteur sur chaque étage de la maison. Lisez et suivez les instructions du fabricant.

Si votre alarme indique des niveaux élevés de monoxyde de carbone dans votre maison:

  • Sortez immédiatement à l'extérieur à l'air frais et faites un décompte des membres de votre famille
  • Appelez les services d'urgence
  • Ne pas rentrer dans la maison jusqu'à ce que les intervenants des services d'urgence soient arrivés, qu’ils aient aéré la maison et aient déterminé qu'il est sécuritaire de rentrer
  • Corriger le problème avant de redémarrer les appareils de chauffage à combustion
  • Si le détecteur de monoxyde de carbone déclenche une nouvelle alarme, répétez les étapes ci-dessus. Ne pas ignorer les alarmes.

Les incendies sont traumatisants et effrayants, tout comme les incidents impliquant le monoxyde de carbone. Il est essentiel de reconnaître pleinement les risques d'incendie et d'intoxication au monoxyde de carbone et de prendre des mesures préventives. Une inspection régulière de votre domicile, des détecteurs de fumée, des détecteurs de monoxyde de carbone et des extincteurs ainsi que l’élaboration d’un plan d’évacuation d'urgence vous aideront à vivre de façon plus sécuritaire.

 

 

Top>>